• 10 boulevard de grenelle, Paris 75015

Comment choisir une banque pro ?

Vous envisagez de lancer votre nouvelle activité professionnelle et vous êtes à la recherche d’une banque pro qui saura vous accompagner dans le développement de votre entreprise ? Vous allez rapidement vous rendre compte que ce n’est pas facile de faire le bon choix parmi les nombreuses offres commercialisées sur le marché. Mais pas de panique, nous avons rédigé un dossier détaillé qui devrait vous aider à trouver la meilleure banque pour votre activité professionnelle.

Toutes les entreprises ne sont pas soumises aux mêmes obligations

Avant d’entamer vos premières recherches, il convient de se questionner sur les obligations légales qui entourent votre entreprise. En effet, toutes les formes juridiques n’ont pas les mêmes obligations. Et les banques quant à elles ne proposent pas toujours des solutions pour chaque statut d’entreprise.

Pour les sociétés

Si vous êtes sur le point d’ouvrir une société, alors sachez que l’ouverture d’un compte en banque professionnel est indispensable. Cette obligation fait partie des conditions pour pouvoir ouvrir une société et effectuer le dépôt du capital social. En résumé, sans compte bancaire pro, impossible de faire immatriculer votre entreprise et de débuter votre nouvelle activité.

Les sociétés qui sont obligées d’ouvrir un compte professionnelles sont les suivantes :

  • Les SAS ;
  • Les SARL ;
  • Les EURL ;
  • Les SA ;
  • Et les SCI.

Pour les micro-entreprises

Pour les micro-entreprises (également appelées entreprises individuelles) et les EIRL, c’est différent. Pour ces dernières, rien n’impose l’ouverture d’un compte bancaire professionnel. La raison ? Elles n’ont pas de capital social tout simplement.

Toutefois, la loi oblige ces entreprises à ouvrir un compte bancaire dédié à partir du moment où la société a une ancienneté de plus de 2 ans ou que le chiffre d’affaire excède 10 000 €. Il peut s’agir d’un compte bancaire courant classique sans forcément détenir tous les services attribués aux comptes professionnels. L’important est de pouvoir dissocier les recettes et dépenses professionnelles des transactions personnelles.

Pour les associations

En ce qui concerne les associations, celles-ci ne doivent pas nécessairement souscrire un compte bancaire pour fonctionner. Toutefois c’est très courant d’en ouvrir un pour pouvoir encaisser les subventions ou les dons par exemple.

Pour l’ouverture de ce compte bancaire pour association, il faut que le compte soit ouvert en tant que personne morale, autrement dit au nom de l’association. Impossible donc d’utiliser un compte courant individuel.

Et pour les interdits bancaires ?

Autre cas de figure qui entraîne de nombreux questionnements : l’ouverture d’un compte pro pour les personnes dites interdites bancaires. Bien souvent, les établissements bancaires se montrent réticents à l’idée d’accepter un dossier de souscription monté par un interdit bancaire même s’il s’agit d’un compte en banque pour une entreprise.

Bon à savoir : les banques ont le droit de refuser la souscription d’un compte sans avoir à justifier leur motivation. C’est la loi. En revanche, des solutions existent !

En effet, en cas de refus vous avez la possibilité d’utiliser une procédure que l’on nomme : le droit au compte. Comment ? En faisant appel à la Banque de France, et en fournissant la ou les lettres de refus des banques précédemment contactées. La Banque de France va alors désigner une banque qui se trouve à proximité de votre lieu de résidence et cette dernière devra obligatoirement ouvrir un compte pour vous.

Notre comparatif

Avant de débuter vos recherches, la première étape consiste à sélectionner le type de banque qu’il vous faut.

  • Les banques traditionnelles commercialisent des offres adaptées aux entreprises et leurs comptes professionnels qui peuvent répondre aux besoins de votre société ;
  • Vous pouvez aussi opter pour une banque en ligne pour les professionnels qui propose des tarifs plus avantageux et des services similaires si ce n’est identiques aux établissements bancaires classiques ;
  • Enfin, les néo-banques présentent de nombreux avantages mais il s’agit souvent de solutions pour les entrepreneurs individuels qui ont des exigences moins contraignantes que les autres types de société.

Les critères de sélection varient en fonction de plusieurs facteurs. Le tarif dans un premier temps puisqu’aujourd’hui avec les offres des banques en ligne il est tout à fait possible de réduire considérablement le montant annuel des frais bancaires. Un vrai plus pour faire quelques économies et mieux gérer la trésorerie de votre entreprise.

Autre information à prendre en compte : vos besoins réels qui évoluent selon la nature de votre activité ou le type de services que vous proposez. Carte bancaire professionnelle, encaissement de chèque, terminal de paiement, transactions à l’étranger, découvert autorisé, chéquier… Autant d’éléments que vous devez lister pour effectuer une recherche précise de votre future banque pro.

Les meilleures offres proposées par les banques en ligne pro

Pour vous guider dans vos recherches, nous avons pré-sélectionné les banques en lignes pro et les néobanques les moins chères du marché en ce moment.

  • En première place, la néo-banque Qonto qui propose son offre Basic dès 9€ par mois ;
  • Juste derrière, Shine vous propose d’obtenir un compte simple et efficace pour 7,90€ seulement ;
  • La troisième place du podium est occupée par Anytime qui commercialise 4 formules dont la moins chère coûte 9,50€ par mois ;
  • Avec son compte Boursorama Pro, Boursorama Banque vous invite à découvrir sa formule sans frais cachés à 9€ par mois ;
  • Moyennant une cotisation mensuelle de 7€, Monabanq a mis en vente une offre pensée pour les entrepreneurs individuels ;
  • Suivie de près par N26 et son compte gratuit pour les auto-entrepreneurs.
  • Enfin, Bunq propose aussi des tarifs compétitifs avec une entrée de gamme à 9,99€ par mois.

Comment ouvrir un compte bancaire professionnel ?

Aujourd’hui, les démarches pour l’ouverture de compte en banque pro sont facilitées et beaucoup plus rapides. Une fois que vous avez fait votre choix définitif, il vous suffit de vous rendre en ligne pour réaliser la procédure de souscription. En une dizaine de minutes seulement, vous pouvez remplir le formulaire de souscription et transmettre les pièces justificatives demandées.

  • Une copie de votre pièce d’identité (carte d’identité ou passeport) ;
  • Un justificatif de domicile de mois de trois mois ;
  • Le KBIS de votre nouvelle entreprises ainsi que les statuts juridiques ;
  • Si vous exercez une profession libérale, il vous sera demandé votre numéro de SIREN ainsi que le code APE ;
  • Enfin, si vous avez un local professionnel, la banque vous demandera très certainement un extrait du bail ;

Attention, la plupart des banques exigent un versement de départ pour activer l’ouverture de compte.

Dès lors que votre demande d’ouverture de compte pro est acceptée, vous allez recevoir à votre domicile (sous quelques jours) votre nouveau moyen de paiement pour réaliser les dépenses que vous avez à faire dans le cadre de votre activité.

Ouvrir un compte bancaire pro n’a rien de compliqué. Néanmoins, il est important de prendre le temps de bien lister vos besoins et de vérifier les obligations de votre entreprise avant de souscrire à une offre bancaire.

(Crédit photo : istock)

Articles récents

Les obligations légales de la SAS

Les obligations légales de la SAS

Bien que la SAS (Société par Actions Simplifiée) soit un statut juridique particulièrement intéressant pour sa souplesse en matière de fonctionnement interne, cet avantage ne la dédouane pas de certaines obligations légales et juridiques.