• 10 boulevard de grenelle, Paris 75015

Retraite et portage salarial, comment ça marche ?

Le portage salarial est une solution qui séduit de plus en plus de travailleurs indépendants. Mixte entre le statut de freelance et le statut de salarié, le régime du portage salarial permet de garder sa liberté d’indépendant tout en bénéficiant des avantages et de la couverture sociale d’un emploi salarié

À l’instar de tous les salariés, le freelance porté cotise pour sa retraite de base et la complémentaire et a la possibilité d’obtenir des allocations chômage si son contrat est rompu, ce qui n’est pas possible à la fin d’une activité professionnelle indépendante.

Vous projetez de vous lancer en tant qu’entrepreneur et souhaitez des informations complémentaires sur le portage salarial, notamment en matière de retraite, nous vous expliquons tout ce qu’il faut savoir.

Zoom sur ce qu’est le portage salarial

Bien qu’il existe depuis 1988, le statut du portage salarial n’est fixé qu’en 2008, ce qui en fait un régime somme toute récent.

Le portage salarial permet à un travailleur indépendant de transformer ses honoraires en salaire. En effet, en devenant salarié porté d’une entreprise spécialisée dans le portage salarial, le freelance reste libre dans son organisation et le choix de ses clients, pour lesquels il travaille sous la forme d’une mission pour le compte de la société de portage. 

À l’issue de la prestation, l’indépendant communique les éléments de facturation à la société de portage qui se charge de la facturation du client. Une fois que l’agence de portage reçoit le paiement de la facture, elle le reverse au salarié sous forme de salaire (déduit des charges sociales et de la commission de la société de portage) avec émission d’un bulletin de salaire.

Les droits à la retraite avec le portage salarial

Ainsi, en portage salarial, les montants facturés par le travailleur indépendant sont soumis aux cotisations salariales et patronales, ce qui lui permet de cumuler des droits à la retraite identiques à ceux des salariés et donc plus importants que les droits cumulés par un auto-entrepreneur.

En effet, les trimestres sont validés dans les mêmes conditions qu’un travail salarié (à hauteur de 150 fois le SMIC horaire au cours de l’année pour un trimestre, soit 1 537,50 euros brut en 2021).

Concernant le calcul de la pension retraite d’un salarié porté, le taux plein de la retraite de base correspond à 50 % de la moyenne des 25 meilleures années de revenu. Dans ce calcul, les années de portage salarial comptent autant que des années de salariat, c’est-à-dire que la totalité des rémunérations brutes perçue dans le cadre du portage (déduite de la commission de l’entreprise de portage et des charges patronales). 

Enfin, la pension de retraite complémentaire est calculée à partir des points Agirc-Arrco, qui sont acquis sur l’ensemble des salaires, portage compris. 

Le portage salarial peut être une bonne solution complémentaire pour un indépendant, notamment en fin de carrière pour : 

  • valider les trimestres manquants pour bénéficier d’une retraite à taux plein, voire d’une surcote ;
  • augmenter la moyenne des 25 meilleures années de revenus ;
  • augmenter le cumul des points de retraite complémentaire ;
  • compléter la pension de retraite d’un retraité.

(Crédit photo : istock)

Articles récents

Les obligations légales de la SAS

Les obligations légales de la SAS

Bien que la SAS (Société par Actions Simplifiée) soit un statut juridique particulièrement intéressant pour sa souplesse en matière de fonctionnement interne, cet avantage ne la dédouane pas de certaines obligations légales et juridiques.

Comment choisir une banque pro ?

Vous envisagez de lancer votre nouvelle activité professionnelle et vous êtes à la recherche d’une banque pro qui saura vous accompagner dans le développement de